En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Du côté de la pédagogie...

TEMPS : une réflexion poétique

Par YOLANDE DESPREZ, publié le mercredi 11 mars 2020 14:26 - Mis à jour le mercredi 11 mars 2020 14:30
nuit.webp
Dans le cadre du cours de Français

Temps

 

La nuit, des réverbères s'allument, tels des étoiles, comme au cours d'une vie, on rencontre des gens : parfois ils sont gentils, parfois ils sont méchants, mais ils ne sont pas étranges : ils sont tous pareils ! Ma préférence pour la nuit est liée à cela car les ténèbres ne sont pas la noirceur. Non, elles sont porteuses de tranquillité, elles nous apprennent la patience, mais elles ont des contraintes comme : la peur, l'anxiété, le stress donc les problèmes. Mais la nuit reste. Elle reste jusqu'au jour, le jour où ... On n'attend pas la nuit mais on n'attend pas la fin pour autant. Parfois certaines choses poussent à mettre fin à la nuit : on a peur du jour, de devoir ouvrir les yeux, on veut rester sans lumière pour mieux briller. La lune est la blancheur dans la nuit : elle remonte le moral, elle apporte de l'espoir, elle est belle. Nous croyons que nous pouvons compter sur les étoiles, mais un jour, elles ne sont plus là. Comparez la lune : elle occupe une plus grande place dans les cieux alors que les étoiles en occupent une infime, mais rassemblées elles occuperaient tout... pratiquement. On voit le soleil : on voit le bien, la chaleur et bien d'autres choses agréables. Mais on voit le soleil à condition d'ouvrir les yeux. Certains préfèrent croire qu'ils voient le soleil, mais ils ne voient rien ... le vide, rien d'autre. Ils ne comprennent pas : ceux-là n'ouvriront peut-être jamais les yeux. Parfois la lune est trop brillante et nous fait penser au jour, mais elle revient à son origine. Chacun a une nuit différente : nuageuse, sans lune ou demi lune, pluvieuse ... et quand elle est nuageuse par exemple, dès que l'on croit voir une étoile, elle se recache derrière un nuage : voilà pourquoi il ne faut pas compter sur les étoiles. Certains se servent du jour pour fermer les yeux des gens, pour qu'ils soient comme les réverbères : tous pareils. Il se passe des choses la nuit contrairement à ce que l'on peut croire. Certaines choses se réveillent la nuit, certaines personnes ne dorment pas : non, elles restent éveillées et surtout... elles s'amusent !!! En ouvrant les yeux, on peut s'apercevoir de choses que l'on ne comprenait pas ou dont on ne connaissait pas l’existence. Certaines personnes font tout pour que les autres ouvrent les yeux mais certains refusent, se croyant plus forts mais ne se sachant pas plus bêtes. Mais certains égoïstes ne préfèrent pas faire part de leurs connaissances. Ils ont compris ou non, ils sont gentils ou méchants, ils sont bêtes ou intelligents, ils ont parfois une différence ou parfois ils sont étranges ; mais ils sont tous humains, sans exception. On préférerait rester endormi pour moins se douter de ce qui se passe, mais c'est en ouvrant ses yeux que l'on remarque la beauté du monde. Malgré les efforts de certains, notre monde perd de sa beauté et nous donne envie, chaque jour un peu plus, de rester ou de fermer les yeux. Pour ça, la lune nous soutient malgré les étoiles trompeuses, et il ne faut en aucun cas mettre fin à la nuit.

 

Auteur anonyme